Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


C-Patrimoine religieux

Peintures murales 2

Admirer des peintures murales dans notre région

   Pour les oeuvres romanes, on se reportera à l'ouvrage Les peintures murales romanes de la vallée du Loir. Bien que n'étant pas conçu comme un guide, chaque site y possède une notice, avec l'historique de l'édifice, de la découverte des peintures ; celles-ci sont décrites et analysées dans leur technique, leur thématique, leur(s) message(s). Dans certains lieux, de récentes campagnes de restauration ont révélé, depuis 1997, de nouveaux fragments (Saint-Jacques-des-Guérets, Lavardin). Un ensemble particulièrement remarquable a été mis au jour dans la petite église paroissiale de Tréhet, alors qu'elle ne possédait pas de notice dans le livre. Il convient de noter que ces sites comportent souvent des peintures murales d'époques postérieures (gothique, Renaissance). C'est notamment le cas à Lutz-en-Dunois et Lavardin.

   Une belle scène d'époque romane se trouve dans l'église de Souday, dissimulée par l'actuel lambris formant plafond. Un jour, peut-être, une solution sera proposée pour l'exposer à l'admiration des visiteurs de ce remarquable édifice.

   Les personnes intéressées par le thème de la Rencontre des trois morts et des trois vifs trouveront, dans l'ouvrage Vifs nous sommes... Morts nous serons, des notices détaillées sur chacun des sites où il est représenté. Depuis Vendôme, sont aisément accessibles les sites de Villiers-sur-Loir, Huisseau-en-Beauce, Lancôme, Conan [Loir-et-Cher] ; Lanneray, Meslay-le-Grenet, Villevillon, Réveillon (La Ferté-Vidame), Alluyes, Amilly [Eure-et-Loir] ; Courgenard, Saint-Benoît (Chemiré-le-Gaudin) et, un peu plus loin, Auvers-le-Hamon [Sarthe].

Anges musiciens, Sargé

   De nombreux édices, non évoqués dans nos ouvrages, sont ornés de peintures gothiques. Dans une liste non exhaustive, nous citerons pour le Vendômois : Saint-Martin de Sargé ; Boursay ; Naveil ; Sougé ; Pray ; Rhodon. A l'occasion des chantiers de restauration des églises rurales qui se sont multipliés au cours des dernières décennies, des découvertes de fragments plus ou moins importants ont été faites, à Couture-sur-Loir, Ternay, Montrouveau, Crucheray... Connu de longue date, un très intéressant ensemble a été mis en valeur par la restauration du couvent des Augustins, à Montoire-sur-le-Loir.

   La Renaissance a aussi laissé son empreinte dans la peinture murale en Vendômois. La crypte de l'église Saint-Pierre de Souday est sans doute l'exemple le plus spectaculaire. Elle l'a fait aussi dans des édifices civils : en témoigne la maison de Florent Tissard, à Lavardin. Jusqu'à ces dernières années, les blasons ornant les murs de la grande salle de la Possonnière étaient connus par des aquarelles réalisées par la propriétaire du lieu au début du XXe siècle : désormais, ces oeuvres - probablement de la seconde moitié du XVIe siècle - sont directement visibles par les visiteurs.

   Au XIXe siècle, beaucoup d'édifices religieux ont été l'objet de reconstruction totale ou partielle et de profondes transformations dans leur décor intérieur. Certains sont révélateurs d'un véritable "programme" décoratif, ambitieux et cohérent, associant architecture, peinture murale et sculpture (la statuaire notamment). En Vendômois, nous citerons comme témoins particulièrement significatifs les églises paroissiales de Lunay et de Villedieu-le-Château. Mais d'autres exemples intéressants de peintures murales de cette époque sont visibles à Saint-Amand-Longpré, Mazangé...

   Le XXe siècle restera surtout - et c'est tout à son honneur - comme celui de la réflexion et de la conservation d'un patrimoine pictural particulièrement fragile (même si certains sites n'ont pu être protégés ou ne sont désormais "lisibles" que grâce à des relevés, comme ceux de Gervais Launay, puis de Suzanne Trocmé). Toutefois, on ne peut passer sous silence l'étonnant ensemble de peintures ornant les voûtes de l'église de Meslay et réalisé par un artiste vendômois. Partiellement inspiré par l'art byzantin, il révèle une réelle richesse dans la palette des couleurs et des formes et nous rappelle cette vivacité des tons qui était originellement celle de nos peintures médiévales.

   En Vendômois, un certain nombre d'églises possèdent une signalétique sur place (pupitre de présentation) indiquant la présence de peintures murales. Les OT-SI de Vendôme, Montoire, Mondoubleau, La Chartre-sur-le-Loir, la Maison du Tourisme du Loir haut-vendômois (à Fréteval) tiennent à disposition informations, documentation, voire des propositions de visite.