Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


Le crapaud de nuit
Jean-Jacques LOISEL

Bonne page

Le ressort de la lutte
du "crapaud de nuit"

   Le ressort du combat de Joseph Jacquet est fondamentalement d’ordre religieux. C’est parce que sa conception de la vie sacerdotale est mise en cause qu’il entre en dissidence avec la Révolution. Mais il n’est pas un rebelle né : sa fidélité aux directives de Rome le dissuade de s’engager dans le schisme de la Petite Église et, au cours de cette nouvelle épreuve, il prend le parti de la conciliation. C’est là un des traits majeurs de la personnalité de Jacquet de La Haye : cet homme se voulait un rassembleur, soucieux de regrouper le troupeau catholique écartelé par l’orage révolutionnaire. Il ne fut sans doute jamais tant lui-même que dans cette fonction de supérieur de Mission, avec toute l’aura du mot « mission » : rechercher les brebis et les pasteurs égarés, leur accorder le pardon, réconcilier les frères ennemis, c’est incontestablement une dimension apostolique qui convenait à Joseph Jacquet, prêtre de vocation authentique, homme d’une foi exigeante et tout d’abord pour lui-même.

   Cette lutte pour sa religion, Joseph la mena avec un engagement total qui ne trouva d’égal que celui de quelques administrateurs républicains, défenseurs passionnés de leur idéal politique : un Froger, un Bordier-Guillemard, un Hésine furent les dignes adversaires du curé de Ternay. Celui-ci était pour eux une cible privilégiée, non point tant par ses actes qui se bornaient à une administration religieuse clandestine, que par son rayonnement : symbole vivant de la résistance pour les mécontents de tout poil, secours du catholique désemparé par la vague anticléricale, confident du paysan irrité de voir la ville dicter ses ordres aux campagnes, recours du jeune déserteur fuyant les armées de la République, Joseph Jacquet était tout cela à la fois, point vers lequel converge le faisceau des colères et des déceptions suscitées par la Révolution, point duquel partent des stimuli qui alimentent ces mêmes sources de rancœurs (…).


Prix de vente public : 19,00 € TTC