Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


Vendôme, monnaies & trésors
Bernard DIRY

Bonne page 2

   La fabrication des monnaies à l'époque féodale

   La fabrication d'une pièce nécessite au moins deux étapes indispensables : la préparation des flans et ensuite la frappe elle-même.

   La préparation des flans suppose d'abord la réalisation de l'alliage souhaité (le métal est négocié en général par le maître d'atelier qui n'achète que la masse nécessaire à la quantité de monnaies devant être émises). Une fois cette opération terminée, on procède à une chauffe et on coule le métal monnayable obtenu en lingots en forme de règles. Ceux-ci, à leur tour, sont recuits et on les amincit progressivement pour obtenir l'épaisseur de la pièce. Ces feuilles obtenues sont ensuite découpées en carrés égaux. Puis on les cisaille afin d'obtenir la forme circulaire du flan et le poids recherché. Dans cette opération, on fait avant tout confiance à l'expérience de l'ouvrier puisque ce n'est qu'après que le poids des flans obtenus est vérifié sur une balance.  Puis on martèle légèrement la tranche pour obtenir un cercle plus parfait.

   La frappe s'effectue au marteau après avoir trempé les flans dans un bain d'acide en ébullition pour les "débarrasser de la couche d'oxyde provenant du dernier passage au four". Le monnayeur place les flans sur le coin fixe (coin dormant), pose dessus le coin libre (trousseau) et frappe ce dernier avec une masse. Le geste peut être répété plusieurs fois pour parfaire la gravure. La dernière étape est la vérification de la qualité de la monnaie dont dépend sa mise en circulation.


Prix de vente public : 28,00 € TTC