Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


Quand je suis vingt ou trente mois / Sans retourner en Vendômois
Jacques-Henri ROUSSEAU et Jean-Jacques LOISEL

Bonne page 2

   Sur les pas de Diane

                                              (...) Vous Déesses des bois

                                                (...) de Diane compagnes

   Sus donc, inspirez-moi : je chante ici vos biens,

   Vos épieux, vos filets, vos chasses et vos chiens.

   Pierre de Ronsard était un chasseur émérite. Ses ancêtres, sergents fieffés de la forêt de Gâtine, et zélés pourchasseurs de braconniers, avaient légué à leurs descendants tous les secrets de la cynégétique. Quant à Pierre, s'il s'adonnait à ce loisir par goût de l'exercice physique et pour côtoyer la nature, il entendait également manifester par cette activité traditionnellement réservée à l'élite son appartenance à la noblesse.

   Il était un chasseur réputé et le roi Charles IX lui-même sollicita les compétences de son ami pour parfaire son Livre de la Chasse. En retour, Ronsard sut reconnaître les mérites de son jeune maître

                          (...) si parfait en l'art de bien chasser

   (...) Seigneur des Français, en vertus non pareil,

   En la terre aussi grand qu'au ciel est le Soleil

   Qui pour n'empoisonner les ans de sa jeunesse,

   D'amours ni de festins, de jeux ni de paresse,

   Et pour tromper l'ennui des civiles fureurs,

   Aima chiens et chevaux, connaisseurs et coureurs

   Et de meutes et d'abois, par brusque violence

   Des forêts et des cerfs réveiller le silence.

   Charles IX, reconnaissant, offrit à son poète un faucon et un tiercelet (...)