Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


Sur la Route des Muses et des Géants
Collectif

Sur la Route des Muses et des Géants

RONSARD : Le singulier voyage de Tours [extrait du texte de Jacques-Henri ROUSSEAU]

   Si le cheval était considéré par Pierre comme le moyen express pour relier un point à un autre, ce sont les voyages à pied qui assurément eurent sa préférence car ils laissaient le temps de voir, de rêver et de converser pour peu qu'on soit amicalement accompagné. Ce fut le cas du "voyage de Tours" que Ronsard entreprit avec son ami Jean-Antoine de Baïf. Nos deux compagnons, partis de Couture un matin de printemps, prirent tout leur temps pour gagner Saint-Cosme près de Tours où devait avoir lieu le mariage d'une cousine de Marie de Bourgueil et où nos deux compères espéraient bien retrouver leurs amies respectives pour leur conter fleurette. On s'arrêta à Beaumont-la-Ronce chez Philippe de Ronsard, le cousin de Pierre. On festoya fort tard dans la nuit, puis on alla coucher à la belle étoile: on voulut profiter du voyage...   

                                                                                                                                                


[...]
      Thoinet en ce temps, passant par Vendômois

     Me mena voir à Tours Marion, que j'aimois

     Qui aux noces était d'une sienne cousine,

     Et ce Thoinet aussi allait voir sa Francine,

     Que la grande Vénus, d'un trait plein de rigueur,

     Lui avait sans merci écrite dans le coeur.

     Nous partîmes tous deux du hameau de Couture

     Nous passâmes Gastine & ses hautes verdures ;

     Nous passâmes Marré & vîmes à mi-jour

     Du pasteur Philipot s'élever la grande tour

     Qui de Beaumont la Ronce honore le village,

    Comme un pin fait honneur aux feuilles d'un bocage.

     Ce pasteur, qu'on nommait Philipot le gaillard,

     Courtois, nous festoya jusques au soir bien tard.

     De là vînmes coucher au gué de Lengenerie

     Sous des saules plantés le long d'une prairie ;

     Puis, dès le point du jour redoublant le marcher,

     Nous vîmes dans un bois s'élever le clocher

     De Saint-Cosme, près Tours, où la noce gentille

     Dans un pré se faisait au beau milieu de l'isle.

                                                                             Prieuré de Saint-Cosme

 

 

 

 


Prix de vente public : 29,00 € TTC