Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


La Possonnière
Histoire d'un manoir
Philippe BOURDIN

La Possonnière

Introduction [extrait]

   La demeure des Ronsard offre aujourd'hui un aspect flatteur, par la forme de ses constructions et ses abondantes décorations, la rattachant à un passé de plus de quatre siècles. Cette image n'en reflète pas moins la marque d'un travail de transformation de grande envergure, qui s'opéra de 1845 à 1860, sous la direction de l'architecte Eugène Fanost, pour le compte du maître de l'ouvrage de l'époque, Gabriel-Henry-Nicolas de La Haye. Celui-ci redora l'ensemble du manoir en lui imprimant ses desseins d'embellissement, qui se concrétisèrent par la restauration des pierres usées, mais également par la destruction des bâtiments en ruine ou gênants et l'adjonction d'éléments complètement nouveaux dans le style de ce qui se voyait déjà sur place, et que tout le monde admire sans s'en étonner [M. Latour]. Ces modifications s'orientèrent aussi vers la recherche d'un plus grand confort et achevèrent de dénaturer la demeure primitive. Peut-être serait-il approprié de nuancer, à ce propos, l'enthousiasme de Louis-Alfred Hallopeau lorsqu'il déclare que le manoir de la Possonnière a été restauré d'une façon remarquable, il y a quelque cinquante ans, par M. Henri Delahaye, qui ne ménagea ni peine ni dépense, pour relever de leurs ruines les bâtiments épargnés par le temps (...).

[...] 

 

   Ces importants travaux nous obligent donc à rester vigilant lors de l'interprétation archéolo-gique d'un monument, lorsque celle-ci ne s'appuie pas sur des sources écrites. Il est toujours possible, par le biais de comparaisons ou de classements typologiques, de retrouver des indices de datation. Cependant, les exceptions, les altérations et restaurations survenues au cours des siècles, voilent notre vision des choses qui ne se lit plus qu'à travers le prisme des habitudes ou d'une logique incertaine mais, surtout, différente pour chacun.


Prix de vente public : 15,00 € TTC