Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


Peintures murales
Quel avenir pour la conservation et la recherche?
Collectif

Bonne page 6

Eric-J. FAVRE-BULLE, Marc STÄHLI et Nicolas SCHÄTTI : L'interdisciplinarité à l'oeuvre sur les chantiers de conservation-restauration en Suisse romande : le cas de l'ancien prieuré clunisien de Romainmôtier [extrait].

Travaux préparatoires: analyses matérielles et les relevés informatisés

   L'objectif des conservateurs-restaurateurs est de rassembler avant, pendant et à la fin du chantier le maximum d'informations physiques et matérielles sur les décors peints. Cette documentation, outil de travail essentiel, sert également de base pour les contrôles d'entretien. Les travaux préparatoires ont compris plusieurs volets : le catalogue des altérations, l'identification des couches de préparation et de peintures visibles, les traitements d'urgence à effectuer et la localisation de nos différentes interventions (prélèvements pour examens microscopiques, examens stratigraphiques, prises de vues photographiques, etc.). Sur la base d'images numérisées, calibrées, puis visualisées sur l'écran de l'ordinateur, le conservateur-restaurateur consigne toutes les informations jugées utiles, avec ses observations et ses remarques.

Romainmôtier

   Il est important de souligner que le relevé n'est pas un but en soi, mais qu'il doit permettre de maîtriser au mieux toutes les différentes étapes d'une campagne de conservation et de restauration, c'est-à-dire les travaux conservatoires d'urgence, les travaux préparatoires, le diagnostic, le répertoire des possibilités d'intervention et des prestations avec leurs devis estimatifs respectifs, les traitements de conservation et de restauration effectués et, enfin, les contrôles périodiques. La gestion informatique permet ainsi de quantifier et de délimiter les zones à traiter tout en définissant les travaux à faire, soit les prestations de nettoyage à sec ou par voie humide, de consolidation et de fixage par injection, de pontage, de colmatage au mortier de chaux, etc. ; cet outil rigoureux offre l'avantage d'informer de manière synoptique les mandataires de l'équipe interdisciplinaire. Les combinaisons des calques sont multiples, et les diverses informations relatives à l'identification des supports ou des couches picturales peuvent être combinés à l'infini en fonction des divers états de conservation répertoriés. Les connaissances acquises par les sondages et les stratigraphies contribuent à l'identification des typologies des décors peints et des datations, périodes, des enduits. A l'intérieur, plus de 160 couches (mortiers, enduits, badigeons, pellicules picturales) ont été répertoriées depuis la fin du XIe siècle jusqu'à nos jours (...).

Relevé informatisé


Prix de vente public : 50,00 € TTC