Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


Eclats d'histoire en Loir-et-Cher
Tome 2
André PRUDHOMME

Bonne page 1

   La mort du loup
  Aujourd'hui 14 octobre 1904, devant moi Charles Henri Colas, maire de la commune de Saint-Mesmin, assisté de mon adjoint Jean-Baptiste Eloi Penault ont comparu le sieur Jacques Etienne Benoist et Donatien Louis Honoré Gratté, dit Tranquille, domiciliés dans ladite commune de Saint-Mesmin, lesquels ont déclaré avoir rencontré un loup conduisant leurs légumes au marché de Saint-Gratien. Le susdit loup ayant traversé le bois dont ils avaient rencontré les pattes sur le sable mouillé et s'étant dirigé du côté de la rivière avec préméditation d'y boire, avons ordonné et ordonnons une battue générale armés de fusils et d'autres instruments de labour ; après une série consécutive de trois ou quatre heures sans manger, nous avons vu le loup, moi dit maire, assisté de mon adjoint pour la première fois et lesdits Jacques Etienne Benoist et Donatien Louis Honoré Gratté, dit Tranquille pour la deuxième fois le reconnaissant pour le dit loup déclaré du matin qui allait boire comme de fait à cent pas de l'eau. Après que j'eus ordonné tous nos gens bien armés, moi dit maire, assisté de mon adjoint resté sur le derrière dans le cas, prévoyant par prudence que le susdit loup se puisse rétrograder ou ait été suivi d'un plus grand nombre d'autres comme ils ont coutume de se conduire.

   J'attends donc sans balancer le loup qui s'enfuyait armé d'un fusil assisté de mon adjoint dont il voulait aussi se défaire pour le bien de la commune.

   Au bout d'une heure, le loup avait été fait périr à la tête de la troupe dont il fut massacré d'un coup de pioche par le nommé René Martin de Romorantin lequel avait huit petits dans le ventre. Déclaré par moi ledit loup être une louve assisté de mon adjoint peut-être enragé.

   De ceci dressons procès Verbal et le mettons sous les yeux de Monsieur le Préfet et la circonstance comme elle s'est produite pour que récompense soit distribuée à qui de droit au nommé René Martin de Romorantin pour avoir tué une louve pleine comme je l'atteste ici assisté de mon adjoint dont les oreilles sont annexées au présent procès-verbal.

   Colas, maire         Penault adjoint

                         


Prix de vente public : 22,00 € TTC