Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


Dévotions populaires en Loir-et-Cher
collectif

Bonne page 1

Simone GRÉBAUT : La chapelle Saint-Germain [extrait]

   Elle est située sur le territoire de la commune des Hayes, dans le Vendômois, à 10 km à l'ouest de Montoire-sur-le-Loir. C'est une chapelle troglodytique, au bas d'un coteau sur lequel s'adossent quelques bâtiments de la ferme de la Pierre, au domaine de laquelle elle appartient. Elle est de dimensions fort modestes, en cul-de-four, et l'actuel propriétaire a découvert une pièce attenante dans laquelle on ne peut pénétrer : l'entrée qui reliait les deux pièces s'étant effondrée, des éboulis en bouchent l'entrée. Cette pièce servait-elle de sacristie ou était-elle la demeure d'un ermite ?

   Dans les archives de l'évêché de Blois, un questionnaire de l'évêque, adressé aux prêtres de son diocèse en 1840 et relatif au culte des saints pratiqué dans leurs paroisses, apporte une réponse peu convaincante concernant la paroisse des Hayes : Il y avait autrefois deux chapelles dans cette paroisse : N.-D. de Lorette et Saint-Germain. La chapelle Saint-Germain est tombée depuis plus d'un siècle. On n'y voit plus aucun vestige. Seulement, en labourant la terre, on trouve encore quelques pierres des fondements, mais tout le pays, par tradition, a conservé à ce saint évêque une dévotion particulière. Il y a une fontaine (dite de saint-Germain) où les malades vont puiser de l'eau et viennent ensuite prier sur l'emplacement de la chapelle couverte d'arbres et de broussailles. Pour favoriser la piété des fidèles qui, avant mon arrivée, déposaient leurs aumônes au pied d'un arbre, j'y ai placé un tronc qui produit à peu près 10 fr chaque année. L'emplacement de Saint-Germain appartient à M. Besnier.

   La réponse de l'abbé Hubert, curé des Hayes en 1840, au questionnaire de l'évêque pose problème, la chapelle Saint-Germain portant sur son linteau de pierre : 1784 Chapelle St Germain, soit 56 ans avant le dit questionnaire. A-t-elle subi des dégâts pendant la Révolution ? Son caractère troglodytique, a priori, n'aurait pas dû permettre la découverte de pierres de ses fondations dans des terres labourables. Les proches voisins de la Pierre en ignoraient jusqu'à l'existence. Les pèlerinages à la fontaine Saint-Germain partaient de N.-D. de Lorette, avec arrêt à la chapelle — selon certains — ou directement de celle-ci, située à quelques centaines de mètres seulement de la fontaine — selon d'autres... Aurait-elle remplacé la précédente tombée en ruines ? (...).


Prix de vente public : 20,99 € TTC