Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


Dévotions populaires en Loir-et-Cher
collectif

Bonne page 3

Henri MÉSANGE : Deux patrons pour l'église de Villiers [extrait]

   L'église paroissiale de Villiers-sur-Loir est placée sous le vocable de saint Hilaire. Lors d'une enquête, le 24 septembre 1840, l'abbé Masson, alors curé des lieux, répond au secrétariat de l'évêché que saint Hilaire, évêque de poitiers et docteur de l'Église, est invoqué à Villiers depuis l'érection du monument. Il ajoute dans son rapport : Je n'ai trouvé aucun titre antérieur à 1540. Mort en 368, saint Hilaire est fêté le 13 janvier sous le rite annuel mineur.

   Nous savons que l'église de Villiers a été entièrement remaniée au XVIe siècle, de nombreux témoignages architecturaux prouvent ces transformations et ces agrandissements tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'édifice. Le monument remanié a remplacé l'église du XIIe ou XIIIe siècle, dont il ne reste que quelques vestiges.

   On peut penser que ce monument primitif était déjà placé sous le vocable de saint Hilaire. Le marquis de Rochambeau dans son ouvrage, Le Vendômois épigraphique et iconographique, écrit que l'église érigée sous le vocable de saint Hilaire est du XIIIe siècle. Au nord de l'édifice, sur le coteau, le quartier porte le nom de Clos Saint-Hilaire. Est-ce l'emplacement d'une église primitive ? D'un cimetière très ancien ? Ou plus simplement de terres dont une partie des dîmes appartenait au doyen du chapitre de Saint-Père de la Cour du Mans ? (Aveu rendu par l'hôtel-Dieu de Vendôme en 1460). Dans l'enquête de 1840, l'abbé Masson indique que l'église de Villiers a un patron secondaire, saint Gilles abbé. Il ajoute : ce saint que l'on invoque pour la peur, fait l'objet d'un pèlerinage le premier dimanche de septembre, au cours duquel on vient faire dire des évangiles et se mettre sous la protection du saint. Il termine ce sujet par une phrase laconique, pas de miracle signalé. Aucun document ne précise si saint Hilaire a fait l'objet d'une dévotion particulière à Villiers dans les temps reculés. Il n'y a pas de trace non plus d'une confrérie de saint Hilaire comme le saint patron de la paroisse aurait pu en faire naître.

   À Villiers, saint Gilles a donc supplanté saint Hilaire dans la dévotion populaire (...).


Prix de vente public : 20,99 € TTC