Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


La Possonnière
Du rêve des hommes à l'oeuvre de pierre
Valérie MARTEL

Bonne page 1

  

Un seigneur de la Possonnière : 
   Olivier Ronsard

    Olivier, écuyer, seigneur de la Possonnière, détient à Couture le moulin Ronsard, dix arpents de terre sur la rive gauche du Loir, et la Râtellerie. Il est également suzerain des terres de la Denisière (possession de son oncle Blanc, à quelques pas de la Possonnière), de Bignon et de la Grassetière. A l'est de Vendôme, il détient la terre de Parfondes (aujourd'hui Profonde, paroisse d'Ambloy).

   Avant 1457, sa mère, Catherine de Larçay, avait acheté la seigneurie de La Chapelle-Gaugain ainsi que la métairie de la Foucheraie et le fief de la Garantière (Sarthe). Olivier, qui semble avoir, de préférence, habité le manoir de La Chapelle-Gaugain, est peut-être à l'origine de sa reconstruction dans la seconde moitié du XVe siècle. Non loin de là, il détient la Fosse de Romigny (paroisse de Bessé-sur-Braye). Toujours dans la Sarthe, il est seigneur de Sarceau (commune de Sarcé, à une trentaine de kilomètres au sud du Mans). Il est important de préciser qu'à l'époque, la plupart de ces fiefs sarthois et bas-vendômois font partie d'une seule et même province : le Maine.

   Le 26 janvier 1464, il fonde une messe dans la chapelle des Augustins à Montoire. Cette même année, il devient échanson du roi Louis XI, puis capitaine et châtelain de Montbonnot (Isère). Sept mois plus tard (17 juillet 1465), il passe dans le camp adverse du duc de Berry, Charles de France, frère de Louis XI. Ainsi, il souscrit à la Ligue du Bien public. Outre le frère cadet du roi, plusieurs nobles s'étaient unis contre Louis XI : ils tenaient à récupérer les privilèges que le roi prétendait leur ôter. Nous retrouvons Olivier capitaine de la ville et du château de Vernon, dans un acte daté du 24 décembre 1465. Puis, revenu au service de Louis XI, il devient écuyer et capitaine du château de Saint-James-de-Beuvron (Manche). De 1471 à 1483, il fait partie des cent gentilshommes de l'Hôtel du roi, comme écuyer d'écurie. Il a une quarantaine d'années lorsque le roi lui donne le gouvernement des seigneuries d'Anzières et Bétancourt (non localisées) (...).  

   Outre les descendants d'Olivier Ronsard, d'autres illustres propriétaires du lieu ont leur place dans le livre, parmi lesquels le marquis de Châteaurenault, amiral, puis maréchal de France, chevalier de l'ordre du Saint-Esprit (portrait ci-contre) ; ou encore un autre amiral, le comte d'Estaing, qui fut aussi gouverneur de Touraine.


Prix de vente public : 15,00 € TTC