Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


La Possonnière
Du rêve des hommes à l'oeuvre de pierre
Valérie MARTEL

Ce qu'ils en pensent

  

   Une fois de plus, la preuve est faite que la magie poétique de lieux comme la Possonnière est inépuisable. M. Tino Morazin nous a fait l'amitié de nous confier son poème consacré au manoir natal de Pierre de Ronsard et qui a obtenu le premier prix au Concours international 2010 de "La Lyre d'Orphée" (section "Châteaux, monuments de France"). 

 

La Possonnière

Vous me voyez, je crois, belle gentilhommière,
J'ai vu naître jadis, mon Pierre de Ronsard
Je lui reste fidèle, or ma foi j'en suis fière,
Mon nom vient de posson, la mesure est son art.

Mon poète des rois, et mon roi des poètes
A pris jusqu'à douze ans, chez moi bien du plaisir,
Ma forêt et son île avaient caches secrètes,
Il aimait tant ces lieux qu'il voulait y gésir.

Son père, bon Loys, fut mon commanditaire,
Des enfants de François, ce digne précepteur
A sculpté ma façade en gravant dans la pierre
De très étranges mots, énigmes du lecteur.

Par mes jardins fleuris, l'entrée est accueillante,
Vous passez sous mon porche et regardez ma cour
Dans mes caves bientôt, un frisson vous tourmente,
Alors mon chaud logis vous offre son secours.

Venez vous réchauffer près d'une cheminée,
Si le feu n'est dans l'âtre, il orne le manteau
Ronce ardente, blason, l'Histoire est dessinée
La voici peinte encore, et se conte aussitôt.

Admirez donc enfin, plafonds et carrelages
Ou les meubles pour sûr, de style Renaissance,
Que la rose éponyme aux effluves volages
Emporte vers son maître, un parfum d'allégeance !




 

 

 


Prix de vente public : 15,00 € TTC