Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


L'identité "traditionnelle" du Vendômois
Des travaux d'érudition locale à la reconnaissance d'un "pays" de la Vieille France (fin XVIIIe-XXe s.)
Daniel SCHWEITZ

Bonne page 2

  

Un cultivateur à la fois savant et illettré

   Stanislas Neilz (1819-1889), "propriétaire-cultivateur", "vigneron" né à Naveil, près de vendôme, "cultivateur illettré" mais savant local reconnu, apparaît comme une figure hors normes dans le milieu de l'érudition vendômoise de la seconde moitié du XIXe siècle. En 1862, Launay souligne que "depuis longtemps [il] s'occupe de recherches archéologiques dans le Vendômois, et notamment dans la commune de Naveil", et qu'il prospecte sur le tracé des voies de l'époque gallo-romaine et mérovingienne, notammenrt aux portes de Vendôme. En 1861, c'est lui qui confirme à Launay l'existence du théâtre gallo-romain d'Areines, ce qui permet aux dirigeants de la Société archéologique d'y faire effectuer sans plus tarder quelques sondages.

   En se faisant aider par de plus lettrés que lui, il s'occupera toute sa vie durant, et "non sans succès", à des "recherches archéologiques sérieuses", à des travaux d'histoire et de météorologie locales dans lesquels il apportera toute sa connaissance du terroir. Alors que certains archéologues les regardent comme des "caveaux sépulcraux" ou comme la "partie inférieure de la hutte [...] des Gaulois", il interprète correctement les silos troglodytiques des cavités aménagées de la vallée du Loir. 





Pour Saint-Venant [1914], qui le regarde avec un certain paternalisme, c'est une "figure curieusement originale de cultivateur illettré et savant", il est certain "qu'une éducation [...] plus soignée en aurait fait un archéologue remarquable". 











Pour Nouel [1889], secrétaire de la Société et scientifique renommé : "il avait dans la tête une étincelle de ce feu sacré de la science, qui supplée à tout et que rien ne remplace.


Prix de vente public : 20,00 € TTC