Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


Paysages vendômois
Paysages vendômois
Collectif

Bonne page 7

   

VALLÉE DU LOIR 

  
   Le "Pays" de Ronsard, par Jean-Jacques LOISEL [extrait].
   
   
Le Grand Gué










   Dès que l'on quitte Montoire en direction de l'Ouest, un imperceptible frémissement parcourt le paysage et le doute n'est plus permis sur sa présence : Ronsard est là, partout et nulle part à la fois. Le Loir l'a bien compris et élargit généreusement sa vallée aux dimensions de l'âmelette ronsardelette qui hante les parages : de vastes prairies y somnolent, offrant aux vaches charolaises et aux juments poulinières des brassées de pâquerettes et de boutons d'or, dès le printemps venu. Ici et là, accrochés aux versants, des bosquets de hêtres et de chênes, quelques rangs de vigne témoignent encore de la végétation qui colonisait les tertres chantés par le poète :

Sur l'un Gastine sainte
Mère des demi-Dieux
Sa tête de vert peinte
Envoie jusqu'aux cieux :
Et sur l'autre prend vie
Maint beau cep dont le vin
porte bien peu d'envie
Au vignoble angevin.

  
Les bois et les pampres ont battu en retraite devant l'offensive des blés, puis des autres cultures, les haies, qui jouaient au trompe-l'oeil, ont souvent été sacrifiées sur les autels du rendement et de la concentration. Le paysage, paradoxalement "remembré", y a perdu de sa virilité sauvage. Cependant persiste une impression d'équilibre, héritée de la douceur des reliefs et surtout préservée dans l'intimité, peut-être même le secret, des vallons affluents [...].
   
   















   Ronsard a légué aux promeneurs du XXIe siècle des sites prestigieux ou attachants : le manoir de la Possonnière où il vint au monde, l'Isle-Verte où il rêva de reposer, tous deux à Couture ; et à Ternay, le prieuré de Croixval où il ne fut jamais si proche de la nature.


  Les Hayes 


   Les petits bourgs veillent jalousement sur l'image d'une vie paisible, héritée de leur ruralité. Certes, l'animation quotidienne s'est essoufflée, les mille bruits agricoles et artisanaux se sont étouffés depuis des décennies. Mais notre époque s'est heureusement préoccupée du patrimoine bâti, fût-il "petit". La quasi-totalité des églises villageoises ont été restaurées, révélant à cette occasion de nouvelles parcelles de leur secret [...].
 


Prix de vente public : 35,00 € TTC