Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


Le pays de Racan
Le pays de Racan
Jean-Jacques LOISEL

Bonne page 4

Chefs-d'oeuvre de terre cuite [extrait]

    Les églises du pays de Racan offrent un échantillonnage remarquable de la statuaire en terre cuite, en provenance des ateliers manceaux qui portèrent cet art à son degré le plus élevé. Le réalisme et la finesse de ces sculptures est d'abord lié au matériau, la terre : sa plasticité multiplis les possibilités de modelage, sans opposer de contraintes telles que sens des fibres ou nœuds pour le bois, fils cachés et défauts internes pour la pierre. Elle présentait aussi l'avantage d'être économique.
   Les artistes manceaux étaient avant tout des modeleurs et si des styles sont décelables d'un maître et d'un atelier à l'autre, chaque œuvre avait un caractère unique. À elle seule, l'église de Saint-Paterne-Racan est un véritable musée dont la pièce maîtresse est le groupe de l'"Adoration des mages". Il faut certainement abandonner une traditions locale qui faisait provenir cet ensemble de l'abbaye voisine de la Clarté-Dieu et le rapprocher d'une commande passée en 1618 par l'abbesse de Beaumont-lès-Tours :
   Il fut fait marché au sieur de la Bare, grand architecte et sculpteur, pour faire un contre retable d'autel avec neuf figures, une Notre Dame tenant le Petit Jésus, saint Joseph, les trois roys, un salvateur et deux anges (Chronique de l'abbaye).
   La ressemblance est évidemment frappante avec le groupe de Saint-Paterne : seul paraît manquer à l'appel le salvateur, autrement dit Dieu le Père : en fait, il pourrait bien s'être élevé au sommet du grand retable qui surplombe le maître-autel [...].


   L'artiste, Gervais Ier Delabarre, était à la tête d'un atelier manceau des plus réputés. Il était alors en pleine activité, ayant notamment travaillé à Poitiers (pour l'abbaye Sainte-Croix, la cathédrale et l'église Sainte-Radegonde, l'église des Jésuites). En pleine possession de son art aussi, donnant à ses personnages une intensité intérieure qui culmine sur le visage de la Vierge accueillant les hommages avec sérénité ; les drapés animés, retombant en vagues pour le manteau de Gaspard, comme agités par un souffle d'air pour l'ange et Melchior, toute la maîtrise du modelage sert la puissance de la scène [...].

  
 


Prix de vente public : 24,00 € TTC