Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


Le pays de Racan
Le pays de Racan
Jean-Jacques LOISEL

Bonne page 5

Le règne du "néo" 
[extrait]


     Du Consulat à 1914, la France a été un immense chantier de construction, de reconstruction et de restauration. Le phénomène a touché les lieux de culte, laissés en piètre état par un XVIIIe siècle plus décorateur que bâtisseur et contestant même la légitimité de la religion dans son ultime décennie. Familles châtelaines d'Ancien Régime et nouveaux riches ont voulu affirmer, par la munificence de leurs demeures, une puissance retrouvée ou nouvellement conquise. Le bâti rural lui-même fut concerné, les maisons des uns et les fermes des autres reflétant l'aisance relative acquise par les petits notables villageois. Enfin, des bâtiments neufs ornèrent les bourgs et en furent peut-être les plus originales créations sur le plan architectural : les mairies et les écoles - parfois unies sous un même toit - matérialisaient l'émergence de nouveaux pôles de pouvoir local ; n'ayant pas de modèles hérités des époques antérieures, les architectes innovèrent.
[...]


   



La Fougeraie







   Le pays de Racan est le royaume du promeneur qui découvre au détour de petites routes ces châteaux (ceux-ci jouant parfois à cache-cache derrière d'épaisses frondaisons). Quittant Louestault pour gagner Marray, il coupe sans regret la route rectiligne de Chemillé à Beaumont-la-Ronce, s'engage sur la D 54 ; bientôt une descente en courbes légères et une vision enchantée : la Roche-d'Alès ; printemps, été, automne, la palette du décor se nuance mais l'effet de séduction reste entier. Devant, un tapis de prairies où se glisse furtivement la Dême, à l'arrière-plan, un versant en pente forte couronné d'une ligne continue de bois ; entre les deux, un alignement de bâtiments dont on savoure l'harmonie d'ensemble avant même d'en constater la diversité, voire la disparité. Car c'est bien une vitrine de l'histoire architecturale châtelaine qui s'expose ici, fruit de quatre siècles de constructions et de retouches successives [...].



Prix de vente public : 24,00 € TTC