Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


Chronique des Cavaignac
Pierre GIVAUDON

Volume 2 "Juliette"

Expédition des Ksours [1847]


   Le 2 mars, Eugène à Juliette : Au commencement d’avril je partirai pour aller en plein désert pendant deux mois […]. Je vais me lancer dans le Sud. Ce sont des voyages qui ont un intérêt véritable, car il y a bien des siècles qu’homme civilisé n’a paru dans ces pays et c’est tout l’attrait d’une découverte. Si on y trouve la guerre c’est un double attrait, car la guerre là c’est plus que la guerre, c’est presque de la poésie […]. Figure-toi 8 à 10 jours de pénibles marches […], au bout du jour quelque puits souvent fétide […]. Autour de soi une masse de 1 000 à 1 200 chameaux beuglant à qui mieux

   Le 11 avril de Daya, Eugène à Juliette : Je t’écris un mot partant demain pour le pays de la soif. J’ai mis ce matin mon infanterie et mes vivres en mouvement et demain je partirai avec ma cavalerie. J’ai 50 jours d’approvisionnement [...]. Je rentrerai en pays humain le 1er juin au plus tard [...]. Nous aurons chaud et peu d’eau [...], j’emporte avec moi de quoi suffire au besoin de deux jours pour tout mon monde, c’est à dire 3 500 hommes à pied ou à cheval [...]. Au moins ne mourrai-je pas sans avoir vu le vrai désert [...]. J’emmène deux mille chameaux [...], c’est vraiment imposant.

   Le 17 avril de Nebeh, Eugène à sa mère : Tu me demanderas où peut se trouver Nébé [...]. Cherche Tlemcen [...], à 20 lieues à l’est cherche Daya [...], à 30 lieues au pied de Daya tu trouveras Nébé au pied et au sud de l’Antar. C’est de ces puits que je t’écris [...]. Je vais à El Malah, Asla, Thyout [Tyoat], Aïn Sefra, Ssisifa [Sefisiffa] [...]. Je serai à Asla le 21 et à Ssisifa vers les premiers jours de mai [...]. Je reviendrai probablement par le chott Garbi à Sebdou et à Tlemcen [...]. J’ai depuis une heure quatre jolies hirondelles perchées sur le bois de ma tente fuyant la petite pluie qui tombe. À mi-chemin la colonne fut assaillie par la tempête. Pendant trois jours ce fut la neige et un froid rigoureux. Le 21, d’Asla : Le 18 au soir une vingtaine d’autres hirondelles vinrent résolument se cramponner à tous les fils de ma tente. Je leur fis arranger une petite place [...]. Pendant cette nuit une neige fabuleuse couvrit la terre et la tente et au jour toutes mes hirondelles étaient mortes excepté une, venue se nicher entre mon oreiller et mon cou [...]. Nous marchâmes ce jour-là et le suivant avec la neige nous guidant souvent à la boussole [...]. Le lendemain : Pendant ces jours de neige, j’ai craint de voir périr tous mes chameaux. Je suis hors d’inquiétude.

   Le 4 mai, de Thyout : Je pars demain pour Aïn Sefra. Les chaleurs n’ont point succédé aux neiges et à la grêle [...]. J’ai enfin vu le désert [...]. Je comptais sur un désert de sable et n’ai trouvé qu’un désert de verdure [...]. Mon opération a été si bourgeoise jusqu’à présent que je n’ai rien de militaire à écrire à mon oncle. Le 5, d’Aïn Sefra : J’ai eu aujourd’hui une mignonne petite affaire [un combat contre les Gharabas] [...]. Ceci est pour toi et pour mon oncle. Je viens de déjeuner, goûter, dîner et souper d’un seul coup [...]. Soupe et bœuf de conserve de Hambourg, pommes de terre sauce blanche, conserve de petits pois (un peu distinguée), poulet rôti, dessert complet, vin de [?] non piqué [...], café moka et cigare de 1re qualité.

   Tlemcen



Prix de vente public : 39,00 € TTC