Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


La "belle Dame" de Fréteval
Apparitions de la Vierge (5 mai-15 août 1873)
Jean-jacques LOISEL

Bonne page 9

L'énigmatique "Sainte Église normande"


   À la suite d’un article publié dans La Nouvelle République et consacré aux recherches sur les apparitions de Fréteval, l’auteur eut la surprise de recevoir un courrier dactylographié de deux pages, constituant le bulletin du 20 septembre 1998 de Hin Heiloga Normanniska Kirkja (la « Sainte Église Normande »), ou une partie de ce bulletin. Le texte était rédigé par Denis Lethellier, Membre de la Commission religieuse du Rikiflokkur de Jersey et était intitulé Les apparitions de Notre-Dame à Fréteval (Perche vendômois) après 1870. Les rares bribes d’indices n’ont permis de nouer le contact ni avec l’auteur du texte, ni avec des responsables de la mystérieuse « Sainte Église ». Dans un premier temps, la réaction a été de voir dans ce document un canular plus que toute autre chose. Mais à côté de passages pour le moins contestables ou farfelus, il en est d’autres qui dénotent une certaine familiarité avec les événements de Fréteval et témoignent de la possible existence de traditions étrangères au manuscrit de Frédéric Romanet du Caillaud.



   Après avoir présenté un bref résumé du début des apparitions, D. Lethellier écrit : Nous ouvrons une parenthèse, car il semble bien que M. Loisel n’a pas pu retrouver le manuscrit d’Eugénie Vallée ; ce que nous pouvons révéler est que ce manuscrit se trouvait entre les mains du R. P. Danthon, ancien professeur de mathématiques au collège de Pont-Levoy et ensuite au collège Saint-François de Sales à Évreux, régenté par les jésuites. Quelquefois, il nous en lisait, je veux dire à mon père, Michel Lethellier, ancien élève. Il disait qu’il avait reçu ce document d’un curé du Vendômois. Et un peu plus loin : D’après le R. P. Danthon, elle prophétisait la Première Guerre mondiale (manuscrit d’Eugénie Vallée). [...]

 La "Sainte Église normande" et Chartres

   Où en sommes-nous ? Une partie du Vendômois rattachée à la Normandie, un site radioactif, un manuscrit d’Eugénie Vallée et six autres rédigés par des curés égaillés dans la nature, des assistances plus que doublées, des guérisons miraculeuses, mais pas le moindre début de texte ou de témoignage circonstancié… Toutefois, pour ce qui concerne les apparitions elles-mêmes et leurs effets, on ne saurait exclure trop vite l’hypothèse d’une mémoire souterraine, clandestine en quelque sorte. Et le plus curieux est que des prêtres, par leurs récits ou par leur rôle de transmetteurs, auraient pu jouer un rôle actif dans cette chaîne de mémoire.


Prix de vente public : 26,00 € TTC