Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


Lieux ronsardiens
Jean-Jacques LOISEL

Bonne page 7

Château de Talcy

   Le château aux deux visages
   Côté bourg : la guerre ; côté jardin : l’amour. En parfait accord avec son histoire. Sous le porche de sa tour massive, carrée, hérissée de mâchicoulis et flanquée de tourelles acérées, sont passés Catherine de Médicis et les grands chefs de guerre de 1562 pour négocier une impossible paix.



   Le propriétaire du lieu, Bernard Salviati, avait une fille prénommée Cassandre. Elle assista à un bal au château de Blois, où Ronsard était présent : un malheur pour le cœur du jeune homme, un grand bonheur pour la poésie :

          Le premier du mois de mai, Madame,

          Dedans le cœur je sentis vos beaux yeux.

   La guerre reprit ses droits et dans l’été 1572 un autre poète, mais aussi guerrier et miraculeusement rescapé du massacre de la Saint-Barthélemy, vint se réfugier à Talcy et courtiser son infirmière, Diane Salviati, nièce de Cassandre. Lui s’appelait Agrippa d’Aubigné et il lança par delà les ans un défi poétique à son aîné :

            Je ne veux à l’envi, pour sa nièce entreprendre

          D’en rechanter autant comme tu as chanté ;

          Mais je veux comparer à beauté la beauté,

          Et mes feux à tes feux, et ma cendre à ta 
          cendre.


Prix de vente public : 10,00 € TTC