Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


Gervais Launay. Journal d'un Vendômois
(août 1870 - décembre 1871)
Gervais LAUNAY

L'auteur

    Né à Montoire-sur-le-Loir en 1804, Gervais LAUNAY fit sa toute sa carrière comme professeur de dessin au collège — puis lycée — de Vendôme. Parallèlement, il mena des recherches érudites et surtout archéologiques appréciées en haut lieu, accumulant nombre de dessins de grande finesse et précision — dont certains sont d’autant plus précieux que les monu-ments ont aujourd’hui disparu. L’essentiel a été réuni dans quatre « Albums » qui sont une pièce maîtresse du fonds ancien et local de la Bibliothèque communautaire du pays de Vendôme. Launay fut un des initiateurs de la Société archéologique du Vendô-mois, créée en 1862.


Le livre

    1er août 1870-31 décembre 1871. Dix-sept mois durant, le professeur et élu vendômois Gervais LAUNAY a rédigé quotidiennement et d’une écriture fine un journal manuscrit, sur de petits carnets : une guerre imprévue venait d’éclater au cœur de l’été ; et de manière plus imprévisible encore, elle prit le chemin de la Beauce, vers Châteaudun et Orléans ; enfin, les défaites françaises aidant, elle gagna la vallée du Loir. Pendant des semaines, la peur des uhlans se mêla au sang des blessés rapatriés des fronts de combat, aux ravages de la variole noire n’épargnant ni militaires ni civils.

   La prise de Vendôme, l’éloignement puis la cessation des combats ouvrirent une période de trois mois d’occupation prussienne, ponctuée de réquisitions incessantes, de rudes menaces de représailles au moindre incident, compliquée par le transit de milliers de prisonniers affamés, de bataillons allemands de passage qu’il fallait aussi nourrir.

   Puis vint le temps de la Commune de Paris, évènement incompris et mal vécu par une partie importante de l’opinion provinciale, privée en outre de toute information sur ce qui se passait dans la capitale. Enfin, le « journal » de G. Launay détaille le progressif retour à une vie normale, au sortir de « l’Année terrible ».

   Un des principaux mérites de ce témoignage est l’authenticité du vécu : non prévu pour une publication, il n’a pas été revu et modifié ultérieurement. C’est donc une tranche de vie « en direct » dans une des périodes les plus troublées et dramatiques de l’histoire française du XIXe siècle.

 


Caractéristiques générales

336 pages - format 21 x 27 cm - couverture quadrichromie - dos cousu, collé - environ 150 illustrations noir et blanc, la plupart inédites.
Introduction et appareil de 450 notes explicatives sur les personnes, les lieux et les évènements cités, par Jean-Jacques LOISEL.
Index des noms de personnes et bibliographie détaillée.





Prix de vente public : 27,00 € TTC