Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


Gervais Launay. Journal d'un Vendômois
(août 1870 - décembre 1871)
Gervais LAUNAY

La guerre se rapproche



Maison de Gervais Launay, rue du Bourg-Neuf 
 
Vendredi 16 septembre 1870 

Levé à 6h ½. Station au jardin jusqu’à 8h ½. Lecture des journaux, peu de nouvelles si ce n’est le refus des États-Unis d’intervenir pour le moment.

Arrivée d’un détachement du 9e Chasseurs en garnison à Vendôme en 1863. Ascension nouvelle au jardin à midi ½, temps superbe. Visite de Mr Fontémoing avec son journal Le Gaulois qui ne nous apprend rien de nouveau.

Descendu à 4h. Rencontre de Mr de Nadaillac toujours très inquiet des conséquences de la situation. Longue causerie sur la place jusqu’à 5h ½. Discussion à perte de vue sur les avantages et les inconvénients d’une défense. Tous les gens sages sont unanimes à déclarer que Vendôme ville ouverte n’est pas susceptible d’être défendue et que le cas contraire annoncerait des désastres incalculables. Mais l’opinion des gens sages triomphera-t-elle en présence des clameurs des gens qui n’ont rien à risquer [?] Visite aux Quatre-Huys. Promenade sur la place et fin de soirée chez Mme Queyroy.

Samedi 17 septembre 1870

Levé à 5h ½. Je suis prévenu qu’on escalade le mur de mon jardin. Je m’y rends à 6h ½. Visite de J. Boutrais à 7h et de Mr de Bonnechose à 8h. Causerie et promenade jusqu’au-delà de 9h. Les journaux ont cessé d’arriver jusqu’à Vendôme.

Une partie de la journée se passe à mettre mes affaires en ordre.

À 2h mandats délivrés aux malades de la Société de secours mutuels.

À 3h promenade par Saint-Ouen avec le voisin. Visite pendant notre absence de Busson1 que nous avons le plaisir de voir quelques instants à notre retour. Grande inquiétude à Montoire, privés que sont les habitants de dépêches et de journaux.

À 5h réunion du conseil municipal à l’effet de procéder officieusement à la désignation d’un maire et de deux adjoints. Sont nommés maire Mr Moisson, adjoints MMrs Belot et Berger. Aux Quatre-Huys à 7h. Promenade et fin de soirée au grand faubourg.

[En marge] Jardin dévalisé en plein jour au moyen d’une escalade des murs favorisée par un tas de pavés accumulés au pied du mur très élevé attenant à la porte de Beauce.

1 Charles Busson (1822-1908) est né à Montoire, comme Gervais Launay, avant d’être son élève à Vendôme, puis son ami. Il fut un peintre paysagiste de grand talent, s’inspirant le plus souvent des paysages de son Vendômois natal. En 1869, le Musée de Vendôme s’enrichit de son tableau représentant les ruines de Lavardin [Le Loir, 25 avril et 4 juillet 1869]. Distingué à l’Exposition de 1878, il appartint au jury des expositions universelles de 1889 et 1900.

    Charles Busson           Jardin de G. Launay, aujourd'hui en friche




Prix de vente public : 27,00 € TTC