Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


Gervais Launay. Journal d'un Vendômois
(août 1870 - décembre 1871)
Gervais LAUNAY

Excursion en Vendômois

Jeudi 17 août 1871

   Baromètre à 749. Thermomètre à 18°. Vent au S-O. Brouillard assez épais.

   Départ à 6h du matin pour Lunay. Je dépose en passant à Villiers Mr de Montéclain1 se rendant à Rochambeau. Arrivée à Lunay à 8h moins ¼. Église envahie par une foule très nombreuse. Désappointement très grand en ne trouvant pas mes lunettes. Emprunt chez un boulanger. Vérification du plan de l’église et de la maison de la Renaissance qui l’avoisine. J’entre enfin par le clocher dans la sacristie dont je dessine la curieuse porte.

Maison Renaissance à Lunay

   Départ à 9h ¼ pour Rochambeau où j’arrive à 10h. Déjeuner en compagnie de MMrs le docteur Satis2, Queyroy, le curé de Thoré3 et Mme Satis. Bonne et gracieuse réception. Départ à midi moins ¼ pour la côte Saint-André où je revois la chapelle du nom du saint dont l’autel est encore consacré, ainsi que le bas-relief représentant le Christ en croix assisté de deux femmes debout privées de leur tête. Nombreuses sépultures dans la chapelle entr’autres celle d’une femme tenant un enfant sur son sein.

   À midi ½ à Villiers. Visite au Curé qui très complaisamment vient à l’église pour m’ouvrir toutes les portes de la sacristie, du meuble et des tiroirs contenant les chasubles et les dalmatiques. Dessins du meuble, d’un montant de stalle, d’une entrée de serrure de 1619 et de fragments des chasubles qu’il faudrait avoir le temps de dessiner en entier.
Chasuble et serrure de la sacristie de Villiers-sur-Loir

   Arrivée de Queyroy vers 3h ½. Sa visite aux faïences. Notre visite d’adieu au curé Rossignol4 qui s’est montré d’une complaisance rare. Départ de Villiers à 5h ½. Arrivée à Vendôme à 6h et soirée aux Quatre-Huys.

1 Georges Mareschal de Montéclain, percepteur, fut élu conseiller municipal de Vendôme en août 1848. Il apparaît comme « propriétaire » demeurant rue Guesnault en 1865 [Annuaire…].

2 Un Dr Jean Satis fut médecin à Montoire. En 1832, il avait proposé ses services, à titre gratuit, à l’hospice de Vendôme, mais s’était vu préférer le Dr Arsène Gendron. Selon l’Annuaire… de 1865, un médecin de ce nom était alors chirurgien de l’hospice de Vendôme : mais il s’agit plutôt de son fils, le Dr Henri Jean Satis (décédé en 1884, âgé de 67 ans), lui-même frère de Paulin Satis.

3 L’abbé Jean-Baptiste Michel Gaillard était curé de Thoré depuis 1839. Auparavant, il avait été desservant de Ternay. À la même époque, son frère cadet Pierre était curé de Mazangé. Il décéda en 1871.

4 L’abbé Rossignol exerça un long ministère à Villiers, de 1854 à 1895 [Voir Mésange, Villiers-sur-Loir… et Saint-Venant, Dictionnaire…]. Ses rapports furent tendus avec le maire Ernest Fortier.








Prix de vente public : 27,00 € TTC