Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


Villerable
Un village se penche sur son passé
Gérard MARMION

Bonne page 10

Mgr Philippe VERRIER

1944 à Villerable, souvenirs d’un petit garçon.

                                                                                           Robert Tessier


   [...] Profitant de mon désir de dormir à la cave, mes parents qui ne tenaient pas, dans les temps à venir, à être encombrés par la présence d’un garçon de dix ans demandèrent à nos amis Tessier de me prendre chez eux à Chanteloup, à Villerable dont Robert Tessier était le maire. C’était assez proche de Vendôme pour que je sois en sûreté mais aussi, et cela n’avait pas été prévu par mes parents, pour que je puisse voir distinctement les bombes qui tombaient sur la gare, ou sur la maison…
    Heureusement, l’amitié chaleureuse des amis de mes parents demeure un souvenir inoubliable attaché à la maison de Chanteloup.
   J’ai un souvenir personnel très important. Le dimanche 13 août 1944 fut pour moi un grand jour. Il n’y avait plus d’essence… Aussi partions-nous à pied pour la messe de dix ou onze heures à Naveil. Faire cinq kilomètres pour aller à la messe, en ce temps là, n'arrêtait personne
.
   Arrivés à proximité du passage inférieur qui permet de franchir la voie ferrée qui va à Saint-Rimay et à Montoire, nous vîmes dévaler du remblai, quatre ou cinq hommes qui portaient des brassards et une mitraillette « Sten » en sautoir... Ils étaient sous le commandement de Jules. Jules était l'employé des Tessier et s'occupait de leurs terres. Il m’avait souvent emmené dans les champs avec le cheval et la charrette… C’était un ami du petit garçon que j’étais alors.
   Il avait disparu depuis quelques jours et, semble-t-il, personne ne savait ce qu'il était devenu.
   Jules s'approche de M Tessier, son patron, et s'entretient quelques minutes avec lui. Et c’est alors que se produisit l'évènement qui restera pour toujours gravé dans ma mémoire. M Tessier s'approche de moi et me dit : Philippe, Jules a quelque chose à te dire.
   C'est alors que Jules me dit avec un grand sourire : Nous venons de libérer Vendôme et c'est ton papa qui nous commande !

           
Le débarquement vu par Philippe Verrier enfant

 

 


Prix de vente public : 25,00 € TTC