Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


César de Vendôme
Jean-Jacques RENAULT

César élevé comme un prince royal



                         César de Vendôme, âgé de quatre ans


   Un trait qui nous paraît naturel à notre époque mais avant-gardiste à la fin du xvie siècle, tient au fait que César ait été élevé en famille. Même Louis XIII enfant ne jouit pas d’un tel privilège ; il passa le plus clair de sa première enfance dans une sorte de pouponnière aménagée pour lui à Saint-Germain. César vécut au contraire avec ses parents, se déplaçant sans cesse avec eux, partageant les festivités de la cour. Il reçut ainsi une éducation familiale dans l’intimité de ses parents. La présence du père, en particulier, fut remarquable. L’amour paternel d’Henri IV est bien connu. Il fut encore plus fort pour son premier enfant et beaucoup de témoins assurent que César était son préféré. Après sa naissance, on vit le roi ivre de bonheur se promener avec le bébé. C’est en de telles circonstances que le père et l’enfant échappèrent de peu à un accident. Le 23 janvier 1596, au château de Folembray, portant l’enfant dans ses bras, le roi rendait visite à sa sœur malade lorsque le plancher de la chambre céda sous ses pas. Il eut le réflexe de se jeter sur le lit avec l’enfant. César était alors âgé de dix-huit mois. Lors de la naissance de Catherine-Henriette, la sœur de César, on vit le roi debout, devant la cheminée, occupé à sécher les couches du bébé, scène peu commune pour un roi. Autre témoignage, à Angers, la duchesse de Mercœur trouva le roi en train de coiffer son fils, le matin des fiançailles. Le 15 février 1597, César accompagnait ses parents à la foire de Saint-Germain où il se promena. Son père lui offrit un drageoir d’argent mathématicien, où étaient gravés les douze signes du ciel. Tous ces gestes traduisaient à la fois la très grande simplicité du roi en famille – ses contemporains ont pu dire que l’amour lui tournait la tête – et l’affection qu’il portait à ses enfants, César en premier. En famille, Henri IV en oubliait le monde autour de lui et le protocole : en novembre 1599, on le trouva dans la grande salle du château de Saint-Germain jouant avec les trois enfants de Gabrielle sur son dos. Leur mère était décédée quelques mois plus tôt.

                         Henri IV en famille. César est à droite.

 


Prix de vente public : 29,00 € TTC