Le livre, la culture, l'histoire
0 article dans le panier
Commander
   

Accueil
Présentation
Agenda
Dossiers
Publications
Souscriptions
Contact
Newsletter


Le château féodal de Montoire
(XIe – XVe siècles)
Jean-Claude YVARD (†) et André MICHEL

Ce qu’ils en pensent

  

Extrait du compte-rendu de Jean MESQUI
Bulletin monumental
, 1996, Tome 154-IV, p. 381


   
J’ai rendu compte l’an dernier d’une excellente brochure consacrée au château de Lavardin par Jean-Claude Yvard. En voici une suite quasi obligée, car elle concerne le château voisin de Montoire, superbe édifice dont les ruines, moins connues peut-êtr que celles de Lavardin, témoignent de la puissance de la même famille, les comtes de Vendôme.
  
Ce château comprend une grande enceinte polygonale, séparée du plateau par un large fossé, séparée en basse-cour, cour intermédiaire, cour haute, et enfin cour supérieure. Celle-ci est occupée par une tour maîtresse rectangulaire à contreforts en partie ruinée et rasée au-dessus du second niveau. Cet édifice résulte de deux campagnes : la première, au XIe siècle, a vu la construction du corps de bâtiment, pourvu d’un niveau bas et d’un niveau supérieur à grandes et étroites fenêtres en plein cintre (…).
Château de Montoire  
À l’enceinte de la cour haute s’appuyait un logis, ruiné ; deux intéressantes tours polygonales à éperon y furent collées, sans doute dans la seconde moitié du XIVe siècle (…). Les fouilles menées dans les années 1980 par André Michel ont permis de reconnaître les restes d’un four, d’une cuisine et d’un magasin.
   Enfin, au début du XVe siècle, Louis Ier de Bourbon, comte de Vendôme, fit commencer une superbe construction dont seules la courtine et la tour sud-ouest paraissent avoir été achevées
(…) Construction sans doute plus ostentatoire que fonctionnelle, Louis Ier ayant sa résidence, rénovée, à Lavardin tout proche.
   Cette belle monographie comprend de très nombreuses illustrations, et surtout, ce qui est fort appréciable, des plans, coupes et élévations de qualité, en quantité importante.

 

   Extrait du journal Le Petit Vendômois, avril 1996 :

   (…) c’était sans doute la grande ombre du donjon de Lavardin qui dissimulait le château de Montoire aux yeux de tous. Quel dommage, dira-t-on… Oui, et quelle chance, ajouterons-nous. Pourquoi une chance ? Parce qu’un lieu d’histoire a besoin d’être entouré d’une équipe aux compétences complémentaires pour l’aider à sortir d’une longue léthargie dans les meilleures conditions. Le moment semble venu : J.-C. Yvard a accepté de poursuivre à Montoire la démarche d’analyse et d’interprétation engagée avec succès à Lavardin. Il l’a fait en étroite collaboration avec son ami André Michel, dont les campagnes de fouilles ont naguère démontré la richesse et le potentiel de ce site castral inexploré.
   Les Éditions du Cherche-Lune, en assumant la publication de cet ouvrage, remplissent pleinement leur mission de valorisation du patrimoine vendômois. Elles le font avec d’autant plus d’enthousiasme que le sujet est pratiquement inédit.


Prix de vente public : 9,00 € TTC